Nous vivons une crise économique prolongée. Nous sommes constamment informés de sa fin, ou qu’elle est sur le point de se terminer. Pendant ce temps : le chômage augmente, les entreprises font faillite. D’une part, la situation n’est pas amusante, mais d’autre part, la crise est une période d’opportunité. Ce n’est pas un hasard si les sages chinois désignent une crise par deux hiéroglyphes, dont l’un se traduit par « danger » et l’autre par « opportunité ». La crise entraîne la ruine de certaines entreprises, libérant espace pour des entreprises plus fortes, il permet de mieux travailler, de chercher des réserves, d’ouvrir de nouvelles directions de développement. Ainsi, la crise actuelle offre une excellente occasion de développer une entreprise existante ou de démarrer une nouvelle entreprise. Mais pour démarrer une nouvelle entreprise, une simple capacité et le désir de le faire ne suffisent pas. La principale chose qui est nécessaire est une idée, ce que vous voulez et pouvez offrir au consommateur. S’il y a une idée, alors indépendamment de la présence ou de l’absence de ressources financières gratuites, il est nécessaire de tout décrire et de tout calculer. Il est nécessaire de répondre aux questions suivantes : quelle est la source des matières premières et leur quantité, quel type de produits produire, à qui et sur quel marché ces produits doivent-ils être vendus, comment obtenir des avantages compétitifs, quelles sont les ressources conditions. S’il y a des réponses claires à toutes ces questions, alors vous pouvez procéder à une étude plus détaillée de l’idée, s’il n’y a pas de réponses, il faut les trouver. Pour ce faire, mieux vaut se faire aider par des professionnels. Après avoir reçu des réponses aux principales questions, il est nécessaire d’évaluer l’attractivité économique.