Les matières végétales séchées et pré-broyées sont transportées par transport routier (ou un chargeur) et déversées dans un entrepôt mécanisé « à fond mouvant » (1). Les butées du fond mouvant sont entraînées hydrauliquement et, sous son action, effectuent des mouvements alternatifs. Les lames («ailes») des chauffeurs ont une forme en forme de coin, par conséquent, lorsque les chauffeurs se déplacent, la matière première est dirigée vers une chaîne (racleur) ou un convoyeur à bande (2) à une vitesse d’alimentation contrôlée, puis la matière première le matériau est acheminé vers un séparateur pneumatique (non représenté). Il sépare les pierres, etc. des matières premières. impuretés qui pénètrent dans un conteneur portable (non illustré sur le schéma) et la matière première s’écoule par gravité dans un broyeur à marteaux (3), où elle est broyée en une fraction appropriée pour le briquetage. A partir du broyeur, la matière première est aspirée dans le cyclone sédimentaire (4) sous l’action d’un vide généré par un ventilateur (non visible). Dans le cyclone, la matière première est séparée de l’air en raison de la force centrifuge et à travers le sas pénètre dans le convoyeur intermédiaire (5) puis dans la trémie de presse à briquettes (6) (lors de l’installation du cyclone directement sur la trémie de presse à briquettes, le le convoyeur intermédiaire n’est pas nécessaire).